fren
Envoyez-nous un message

info@programmefidaburundi.org

Horaires d'ouverture

Lun-Ven : 07h30-17h30

Notre Adresse

30, Avenue du large, Commune MUHA

La Stratégie Nationale d'Inclusion Financière pour mieux orienter l’inclusion financière au Burundi


Pour que la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière soit effective, il faut qu’elle soit inclusive. C’est le postulat à partir duquel il s’est tenu un atelier de consultation des parties prenantes pour l’actualisation de la stratégie nationale d’inclusion financière (2015-2020).
Bujumbura, le 18 octobre 2022. Le Ministère des Finances, du Budget et de la Planification Economique en collaboration avec le Projet d’Appui à l’Inclusion Financière Rurale et Agricole du Burundi (PAIFAR-B) financé par le Fonds International de Développement Agricole (FIDA) organisent un atelier durant lequel différents acteurs du secteur financier au Burundi, il s’agit de la Présidence de la République du Burundi, la Primature, la Banque Centrale, les institutions bancaires, les institutions de microfinance, les agents bancaires commerciaux et les prestataires de services bancaires, prennent part.
L’objectif de l’atelier est d’établir l’état des lieux des réalisations de la SNIF (2015-2020) et de recueillir les contributions des parties prenantes aidant à l’actualisation de la SNIF des cinq prochaines années.


Une fois la SNIF actualisée,


Quelle politique à adopter pour pousser la population burundaise à s’intéresser aux produits et services financiers formels ? A cette question, les idées ont convergé sur la facilité à l’accès, les termes et conditions d’utilisation ainsi que la qualité de ces produits et services. Si les trois conditions parviennent à se remplir, le service financier informel intéressera de moins en moins de personnes.
Le nombre accru des institutions de microfinance, agents bancaires commerciaux et les prestataires de services bancaires n’implique pas toujours la qualité des produits et services financiers au Burundi.
« Avec l’actualisation de la SNIF, l’idée est d’améliorer l’orientation en termes de supervision des institutions et des banques et d’implication de toutes les parties prenantes parce que la supervision des institutions bancaires et de microfinance nécessite d’avoir des données réalistes, vérifiable et qu’on peut facilement analyser. Ces données vont faciliter l’inclusion financière de la population burundaise et l’intégration du système financier burundais dans la région de l’Afrique de l’Est. » fera savoir Dr Abel Bigawa Bazira, chercheur en finance inclusive, banques et entrepreneuriat. Et d’ajouter que les canaux de transmission d’information sur l’éducation financière demeurent majoritairement le bouche à l’oreille. Donc, il faudra que les parties prenantes à l’actualisation de la SNIF s’approprient lesdits canaux pour mieux implanter l’éducation financière.

 

Contact

30, Avenue du Large, Commune MUHA.

  • dummy PNSADR-IM :+257 22 24 92 51

  • dummy PAIFAR-B :+257 22 27 59 00

  • dummy PIPARV-B :+257 22 27 94 84

  • dummy info@programmefidaburundi.org

Notre Vision

Nous envisageons un monde dans lequel la pauvreté extrême et la faim sont éliminées et chaque famille rurale vit dans la dignité.

Search