PAIFAR-B: La finance rurale sensible à la nutrition

 

Le Projet d’Appui à l’Inclusion Financière Agricole et Rurale du Burundi (PAIFAR-B), financé par le FIDA a tenu un atelier de concertation, orientation et planification des modalités pratiques de la mise en œuvre des approches FARN/FAN (Foyers d’Apprentissage et de Réhabilitation Nutrionelle/Foyer d’Apprentissage Nutritionel) dans le cadre de la prise en charge des enfants malnutris au niveau communautaire. Cette activité s’inscrit dans la logique d’amélioration du statut nutritionnel des ménages ruraux les plus enclins aux effets dus à la COVID-19. 

L’atelier a connu la participation des autorités sanitaires à tous les niveaux (le Programme National Intégré d’Alimentation et de Nutrition « PRONIANUT », le Bureau Provincial de la Santé « BPS » et le Bureau de District Sanitaire « BDS »), et des cadres du PAIFAR-B.

A la clé, les rôles et responsabilités de tout en chacun (institution) sont connus par tous les intervenants dans la mise en œuvre des activités nutritionnelles, un cadre de collaboration entre le projet et les autorités sanitaires est défini et suivi dans le but d’assurer la mise en œuvre, le suivi et le rapportage des activités nutritionnelles sur le terrain. L’atelier s’est tenu à Kayanza du 23 au 25 Septembre 2020.

Le programme financé par le FIDA au Burundi renforce de plus en plus l’éducation nutritionnelle   à travers les foyers d’apprentissage et de réhabilitation nutrionelle et la promotion des micro-projets en faveur des familles ayant des enfants en post réhabilitation.

Le PAIFAR-B est un projet d’inclusion financière rurale, Il met en oeuvre cette activité de lutte contre la malnutrition dans le cadre de la mise à l’échelle des bonnes pratiques et approches promues par le programme pays et le renforcement de la résilience de la population face aux effets de la covid-19.