PROPA-O

Financé par l’Union Européenne, il est mis en oeuvre  dans huit provinces: Bubanza, Cibitoke, Ruyigi, Cankuzo, Rutana, Bujumbura, Rumonge, Makamba. Supervisé par le FIDA, le PROPA-O été lancé en 2013, avec un objectif de contribuer à l’atteinte de l’OMD1c qui vise à « réduire de moitié entre 1990 et 2015 la proportion de personnes qui souffrent de la faim », spécifiquement: améliorer durablement la disponibilité, la qualité et l’accès aux produits alimentaires, ainsi que la situation nutritionnelle des ménages dans les régions de l’Imbo et du Moso.  Deux agences des Nations Unies à savoir la FAO et le PAM participe à l’exécution. Le PROPA-O a trois composantes:

  • Augmentation de la production et de la productivité agricoles,
  • Valorisation des produits agricoles et accès au marché ainsi que
  • L’amélioration de la situation nutritionnelle des populations.